La meule du moulin à eau


Rédigé le Vendredi 31 Août 2018 à 18:25 | Lu 292 commentaire(s)


La meule du moulin à eau

Cette meule provient certainement des carrières de La Ferté-sous-Jouarre qui ont fourni
presque tous les moulins de la région jusqu'au remplacement progressif des meules
de pierres par des rouleaux d'acier, à partir du milieu des années 1870.
À l'origine, les meules de pierre sont d'un seul tenant, mais en raison de la difficulté
à trouver une pierre homogène, elles sont, à partir du milieu du XIXe siècle,
constituées de carreaux, assemblés entre eux. Ceci permet d'obtenir des meules
mieux équilibrées dont les caractéristiques peuvent varier du centre vers la périphérie.
Au centre est laissé un « »illard ', pour le passage de l'axe d'entraînement,
s'il s'agit de la meule fixe, ou meule gisante, ou la fixation du système solidarisant
le gros fer dans le cas d'une meule mobile, ou meule courante.
Autour, les carreaux, sélectionnés au fur et à mesure, sont liés au plâtre
après que leurs joints ont été taillés au burin ; ils sont maintenus serrés
par un cercle d'acier. La face travaillante est rendue parfaitement plane et creusée,
dans le sens des rayons, de sillons dont les bords décortiqueront les grains de blé.